Cet ensemble regroupe 29 photographies argentiques.

Chaque image raconte une histoire différente et reste ainsi indépendante. La série est composée à la fois de portraits, de paysages urbains, de décors, de scènes, d’ambiances. Les modèles, qui ne sont acteurs que de leur propre vie, ne montrent jamais vraiment leur visage de manière frontale. Certains regards amènent le hors champs, laissant place à l’imagination. Ces photographies d’apparence cinématographique sont en réalité des prises de vue spontanées. Le but de ce travail est de créer une multitude de récits à partir d’éléments cadrés, choisis de manière spontanée et issus de la réalité. Avec cette série, la réalité se métamorphose en fiction, le temps d’une image à travers les limites de la photographie.